Ice breakers & co

Un jeu de cartes contre les blocages créatifs

Il y a 1000 façons pour organiser un brainstorming et booster l’émulation collective. Tout récemment, nous avons mis la main sur un dispositif pas vraiment récent : les Obliques Strategies de Brian Eno. Ce génie créatif est notamment le producteur des plus grands albums de l’histoire du rock (David Bowie, Iggy Pop, U2, Talking Heads).

La créativité selon Brian Eno : partage et transversalité

Si les grandes idées sont fréquemment associées à des figures individuelles, Brian Eno souligne que l’on oublie trop souvent l’intelligence de la communauté environnante qui mérite aussi d’être valorisée. Tous les créateurs – qui puisent leur inspiration dans la scène culturelle qui les entoure – ne sont qu’un des éléments de cet environnement.

De cette optique découlent deux choses pour comprendre et savoir provoquer la créativité. D’une part, chacun dispose de talents particuliers, d’autre part l’intelligence est générée et développée par les communautés. Tout l’enjeu est de les promouvoir.

Brian Eno souligne le potentiel créatif de la communauté

Plus de cent dilemmes qui en valent la peine…

Stratégies obliques (sous-titré « Plus de cent dilemmes qui en valent la peine ») est un jeu de cartes conçu par Brian Eno et Peter Schmidt, dont la première édition date de 1975. Lors d’une rencontre pour une collaboration mutuelle, les deux hommes ont eu l’idée de mettre en commun leurs observations et leurs « trucs » pour casser les blocages. Produit de ces échanges, un jeu de cartes pour penser de façon non-conventionnelle et collaborative afin de trouver une solution à un problème ou s’ouvrir des perspectives nouvelles.

La première édition comptait 113 cartes – chacune portant une indication ouverte à diverses interprétations. Par exemple : « Arrête-toi un moment », « Accepte les conseils. », « Ce n’est qu’une question de travail », « Il ne s’agit pas de construire un mur, mais de concevoir une brique. » ou « Examine avec attention les détails les plus embarrassants et amplifie-les ». Le principe est très simple : accepter et suivre les conseils affichés dans les cartes.

La plupart des phrases sont un peu floues, voire énigmatiques. Normal. Il s’agit de prendre du recul et d’emprunter des chemins de traverse. Brian Eno raconte que ces cartes peuvent être employées « comme un paquet (un ensemble de possibilités examinées en permanence par l’esprit) ou bien en tirant une carte unique au hasard lorsqu’un dilemme se présente dans une situation de travail ».

Brian Eno explique comment combattre le blocage créatif 

Une pratique collective

En poussant un peu les règles du jeu, il est particulièrement conseillé d’utiliser Oblique Strategies en groupe, de façon à introduire un peu de hasard dans les dynamiques collectives. Voici une suggestion d’utilisation pour animer vos discussions en groupe  : 1/ Distribuez trois cartes à chaque personne. 2/ Chacun voit ses cartes puis garde une carte pour lui-même et en passe une à la personne à sa gauche. 3/ Il se débarrasse de la carte restante. 4/ Chacun a maintenant deux cartes (une de son choix, l’autre venant du voisin). 5/ À quoi ces cartes nous font-elles penser ? Parlez au groupe sur une des cartes (ou les deux). Le contenu provocateur des cartes permettra d’explorer des zones inconnues.

 

La technique avancée par Oblique Strategies est d’autant plus efficace si partagée entre un groupe de personnes ayant un objectif commun et cherchant une forme différente de poser un regard sur une problématique donnée. Le jeu est véritablement utile pour tout processus créatif et d’innovation. Il est enseigné à des enfants dans des écoles Montessori et Waldorf et prisé par des étudiants et professionnels dans des institutions reconnues comme Stanford, Harvard et le MIT Media Lab. Son potentiel créatif réside donc dans son potentiel d’appropriation par le groupe. À vous de jouer.

François Bénard

Responsable éditorial, Morning Coworking.

François est responsable éditorial chez Morning Coworking. Ce qu'il préfère dans cette aventure ? La possibilité offerte par le coworking de se réinventer en permanence, grâce aux voisins.