Impact

Le fonds de prêt solidaire Morning a fait des heureux !

Article mis à jour le 2 octobre 2020.

Une idée simple pour s’entraider

Morning a la chance d’héberger un sacré paquet de boites, menant des activités différentes, de tailles différentes, évoluant au sein de secteurs différents. Mais toutes ces structures – si variées – se retrouvent sur 2 points :

  • Le premier n’est pas le plus jovial. Ces entreprises ont toutes souffert de la crise du COVID, mais à des niveaux variables. Selon les structures et les business, les trésoreries des unes et des autres ont plus ou moins souffert. Les business « 100% digitaux » ont sans doute mieux vécu la secousse alors que d’autres vivent des semaines douloureuses.
  • Le second point commun est bien plus sympa. Toutes ces structures travaillent au sein de nos espaces de coworking. « Coworking », un joli petit mot qui démarre par « co » comme collectif, copains, collégialEt bien, sachez que Clément Alteresco – le boss de Morning – a eu une chouette idée pour mettre en lumière ce joli « co ».

Pour soutenir ses colocs en difficulté, Morning a lancé en juillet dernier un Fonds de prêt solidaire. L’idée est simple : proposer un mécanisme de solidarité sous la forme d’un prêt-emprunt entre les entreprises. L’objectif est de financer un maximum de petites entreprises dans le besoin.

Clément a ainsi rassemblé 260 000 euros auprès de clients, prestataires ou membre de son réseau, nous souhaitions donc remercier chaleureusement tous les prêteurs qui ont participé à l’aventure du Fonds de Prêt Solidaire Morning : L’Oreal BOLD VenturesFinancière Saint JamesOPS [O’Petits Soins] CorporateCASTALIEMerci JackLA TOUCHE ADVISORYNicolas SirotGDG InvestissementsBDL&CoLAGUNEOThe French Group.

Neuf projets ont été soutenus grâce à cette initiative

Colocs chez Morning, anciens colocs, membres de l’écosystème ou de nos réseaux, au final dix entreprises ont bénéficié de ce prêt solidaire, remboursable en un an, avec un différé d’un an.

Pour Latifa Danfakha, founding partner du tiers-lieux l’Hermitage, l’initiative a tout simplement représenté la survie de leur projet.

« Notre levée de fonds qui avait été lancée avant le confinement a été décalée, il nous manquait trois mois de trésorerie pour boucler la boucle jusqu’à cette nouvelle date butoir et le montant prêté par le Fonds de Prêt Morning les représentait ».

Pour cette société employant 25 personnes, la crise du COVID-19 a été un énorme coup dur : « Nous sommes un lieu d’accueil, et une part de notre activité a été mise en sommeil », mais qui a également permis de beaux élans de solidarité « le confinement nous a néanmoins permis de participer à des élans de solidarité locaux, et l’initiative du fonds de prêt Morning a été bienvenue au sein d’une communauté (celle des tiers-lieux et espaces de coworking) dans laquelle certaines sociétés s’en sont mieux sorti que d’autres ».

Chez Mon Super Voisin, coworker de notre espace de Levallois, le son de cloche n’est pas différent. Pour cette jeune société employant 13 personnes, le fonds de prêt a permis de garantir plus de sérénité à son fondateur, Sylvain Béral, au moment d’une période tempétueuse. Entre crise sanitaire et changement de business model…

« Nous avons tout de suite réagi lorsque nous avons reçu le mail de Clément annonçant le fonds de prêt, que cette initiative viennent d’entrepreneurs à destination des entrepreneurs et via le réseau Morning nous a vraiment beaucoup plu ! C’était un moment très délicat pour nous :  nous n’avions pas de retour du PGE et aucune visibilité, ce prêt a représenté un mois de trésorerie et nous a permis de conserver toute notre équipe ».

On y est arrivés !

Ce qui est certain est que cette initiative – un brin originale et audacieuse – nous a offert une belle occasion de révéler notre capacité d’entraide. Un grand merci à tous les prêteurs qui se sont mobilisés, et à nos partenaires bénévoles qui ont rendu ce projet possible : Anaxago et Loansquare

En juillet nous avions conclu le lancement de ce projet ainsi « On compte sur vous, ça peut être une sacrée belle histoire si on y arrive ! »… On y est arrivés non ?

François Bénard

Responsable éditorial, Morning.

François est responsable éditorial chez Morning. Ce qu'il préfère dans cette aventure ? Les rencontres et les échanges avec les voisins pour se réinventer en permanence.