Histoires de coworkers

Opération renaissance pour la Gare Lisch

Crédit : "Gare Lisch : opération renaissance" Crédit : "Gare Lisch : opération renaissance"

Un petit bijou d’architecture du Grand Paris vient d’être sauvé.

La Gare Lisch fut construite en 1878 pour accueillir les visiteurs à l’exposition universelle à Paris. Démontée puis déplacée à la frontière entre Asnières-sur-Seine et Bois-Colombes, la gare était laissée à l’abandon depuis les années 80. Le site vient de bénéficier de la deuxième édition du concours d’urbanisme Inventons La Métropole du Grand Paris. Le projet retenu pour la réhabilitation du site est celui de la Cité du Voyage et de l’EntrepreneuriatMorning Coworking est fier de faire partie de l’équipe du projet menée par Nicolas Sirot, entrepreneur aux multiples casquettes.

Une gare, deux expositions universelles

La gare Lisch, du nom de son architecte Juste Lisch (à qui l’on doit notamment les gares de Saint Lazare, Javel ou Invalides), fut d’abord édifiée sur le Champ-de-Mars pour accueillir les visiteurs pour l’exposition universelle de 1878. À cette occasion, les français découvrirent notamment la tête de la Statut de la Liberté. En 1889, la gare occupa la même fonction pour des visiteurs venus découvrir… la Tour Eiffel.

En 1897, la gare est ensuite démontée pour être déplacée à son emplacement actuel, impasse des Carbonnets, à la frontière entre Asnières-sur-Seine et Bois-Colombes. Elle devient alors une gare électrique pour Bois-Colombes jusqu’en 1935. En 1937, la gare est reconvertie en ateliers puis abandonnée avant d’être promise à la démolition en 1983. Mais elle est sauvée deux ans plus tard par un Asniérois, Pierre Tullin qui parvient à l’intégrer à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Depuis lors, plusieurs projets de réhabilitation sont évoqués mais aucun   vraiment, jusqu’à aujourd’hui.

Crédit : Collection Pierre Tullin
Crédit : Collection Pierre Tullin

« Gare Lisch Renaissance », la bien nommée.

Le site vient de bénéficier de la deuxième édition du concours d’urbanisme « Inventons La Métropole du Grand Paris ». Le projet retenu pour la réhabilitation de la Gare Lisch à Asnières-sur-Seine est celui de « la cité du voyage et de l’entrepreneuriat ». Morning Coworking est très fier de figurer parmi les membres de ce projet qui compte également Nacarat, Eiffage Métal ou encore Projex.

L’ensemble du projet fut orchestré par Nicolas Sirot, entrepreneur en communication, aventurier et (last but not least) ancien coloc chez Morning Coworking. Il commence à s’intéresser à la gare Lisch et à son histoire en arrivant à Asnières il y a six ans. Il créé l’association Gare Lisch Opération Renaissance qui milite pour que la gare ne soit ni déplacée, ni détruite ou réhabilitée dans un projet qui pourrait dévaloriser son histoire. Nicolas développe alors l’idée d’une Cité du voyage et de l’entrepreneuriat qui mêlerait culture et entrepreneuriat.

La cité du voyage et de l'entrepreneuriat
La Cité du Voyage et de l’Entrepreneuriat

Un lieu de convergence entre professionnels et grand public

Le projet répond aux attentes des riverains qui réclament un « lieu de convergence », « ouvert, aux multiples usages » et « lié à son écosystème ». Nicolas Sirot et toute son équipe ont imaginé un lieu de rencontre entre différents publics : voisins du quartier, commerçants, artistes, start-ups, grands groupes, associations et curieux en tout genre. Autre objectif visé : contribuer à l’essor économique d’Asnières en s’appuyant sur un espace Morning Coworking (300 postes) capable d’accueillir un grand nombre d’entreprises.

Cet écosystème professionnel prévoira notamment un dispositif innovant pour les jeunes actifs et les entreprises en quête de sens. Mais au-delà de son aspect professionnel, il s’agit de consolider et transmettre des savoirs aux nouvelles générations en créant un écosystème hybride comprenant un lieu ouvert accueillant conférences et expositions. Cet espace sera l’occasion d’imaginer et de permettre de nouvelles collaborations entre professionnels, artistes, grands groupes et associations.

Le projet est désormais en cours d’étude entre promoteurs, la SNCF et les collectivités. Un permis de construire devrait être délivré d’ici la fin d’année avant une période de travaux d’au moins 2 ans. Affaire à suivre, évidemment.

Et si tu veux en savoir plus sur l’histoire d’un autre espace Morning, on te propose de venir ici.

Timothée Orlhac

Responsable Com Morning Coworking

Timothée s'occupe de mettre en avant les colocs de la communauté Morning, que ce soit en vidéo ou sur papier !