Ice breakers & co

Parce que le hasard fait bien les choses !

Tout l’art de provoquer le hasard et de se rendre disponible pour les belles surprises

Tous ceux qui travaillent en coworking sont à peu près convaincus d’une chose : l’intérêt de ces espaces de travail ne repose pas tant sur les murs et le petit confort qu’on y trouve, mais plutôt sur ce qui se passe à l’intérieur. Les échanges, le partage et toute la valeur née de cette dynamique si particulière. Seulement voilà, ces échanges-là ne sont pas si simples, la faute à notre sale caractère d’animal sauvage, souvent rétif aux échanges libres et désintéressés avec l’inconnu d’à-côté.

L’un des enjeux chez Morning Coworking est d’agiter les rencontres inattendues, de mettre en place des déclencheurs  pour provoquer le hasard et nous sortir gentiment de votre zone de confort. L’hypothèse de base n’est surtout pas de demander à chacun d’avoir l’aisance relationnelle d’un GO du Club Med. Non. En revanche, pour franchir le cap, chacun doit être prêt à se rendre disponible pour les belles surprises inattendues.

✹ ✹ ✹

Aléa, hasard et sérendipité…

En ouvrant le Larousse pour chercher la définition du terme aléa, vous lirez ceci : « Tour imprévisible et le plus souvent défavorable pris par les événements et lié à une activité, une action ; risque (surtout pluriel) : Les aléas du métier. » Sympa. Voici encore un nouvel aspect peu enviable qui colle aux basques du travail. Ce n’est pas avec ce genre de définition que l’inattendu va se faire une place heureuse au sein des espaces de travail. On pourra toujours se rassurer en se rabattant sur la définition du mot hasard : « Circonstance de caractère imprévu ou imprévisible dont les effets peuvent être favorables ou défavorables pour quelqu’un« . C’est mieux, mais c’est quand même pas non plus la panacée.

« Aléa », en latin signifie « jeu de dés »

Un troisième terme – emprunté à l’anglais serendipity – pourrait bien davantage justifier cette transformation vers l’inattendu. Le site de l’Académie Française définit la sérendipité comme le « don de faire par hasard des découvertes fructueuses ».  L’article poursuit en ces termes : « Aujourd’hui le nom sérendipité s’emploie fréquemment dans le monde scientifique pour désigner une forme de disponibilité intellectuelle, qui permet de tirer de riches enseignements d’une trouvaille inopinée ou d’une erreur. On parlera ainsi de sérendipité à propos d’un brillant mais négligent chercheur anglais qui avait la réputation d’oublier régulièrement ses boîtes à culture, et qui, rentrant de vacances, eut la surprise de découvrir dans l’une d’elles qu’une forme de moisissure avait empêché le développement des bactéries. Alexander Fleming venait de découvrir la pénicilline. »

Voilà le genre de posture qui pourrait bien nous aider à franchir le cap : s’attendre au meilleur face à l’inconnu. Cet état d’esprit pourrait bien nous conduire à voir l’inattendu et le changement permanent comme une belle habitude.

✹ ✹ ✹

Provoquer le hasard dans son espace de travail

Tout l’enjeu revient donc à transformer les aléas du métier en heureux hasards. Pas facile. Comment réaliser la chose sans forcer la main de personne ? Certaines solutions existent, déjà mises en application à différents niveaux de maturité. Ces propositions permettent toutes d’instaurer des prétextes à la rencontre, entre personnes portées sur la serendipity.

#1 Toutes les pauses sont de bonnes excuses.

Pause café ou déjeuner, toutes les raisons sont bonnes pour échanger entre inconnus. Encore faut-il avoir le bon prétexte pour se lancer. Plusieurs solutions se sont positionnées sur le créneau à l’instar de Random Lunch (ils sont d’ailleurs coloc’ chez Morning Coworking Bellini) pour l’heure du déjeuner. Concrètement, les participants reçoivent une invitation une semaine avant la date fixée pour le déjeuner pour participer à un tirage au sort. Ils peuvent s’inscrire sur une plateforme, par email ou via une application mobile. Le jour J, ils connaissent les noms du ou des autres convives, le lieu de rendez-vous étant fixé par les participants. Le random lunch est idéal pour découvrir 4 personnes d’un coup.

Courant février, Morning Coworking proposera à ses coworkers de participer à des rencontres aléatoires autour d’un « café surprise » partagé. Il permettra un face-à-face pour pimenter sa pause et son éveil. Les participants sont tirés au sort parmi les personnes s’étant rendues disponibles après avoir répondu favorablement à un mail envoyé automatiquement chaque semaine. Dans un premier temps, ce café partagé sera déployé en phase de test chez Morning Coworking République.

#2 Vis ma vie de coworker ?

Sur le même principe, les espaces de coworking pourraient aussi mettre en place une autre roulette russe, plus ambitieuse celle-ci. L’idée ? Proposer aux entreprises en bureau fermé un jeu de chaises musicales pour favoriser l’échange d’idées et d’inspirations. On pourrait ainsi imaginer – parmi les entreprises participantes – une personne de chaque équipe tirée au hasard qui irait passer un certain laps de temps dans le bureau d’une autre équipe de coworkers. Un moyen assez redoutable pour faire connaissance avec un grand nombre de personnes d’un seul coup, tout en découvrant les activités d’une nouvelle boîte. Certes plus engageante qu’un simple café, cette solution serait aussi bien plus efficace…

Bonus vidéo : « La sérendipité ou l’art de la découverte »

☞ Lire aussi cet article « Sérendipité : cultiver les heureux hasards pour enchanter sa vie » en ligne sur le site de Psychologies Magazine.

François Bénard

Responsable éditorial, Morning Coworking.

François est responsable éditorial chez Morning Coworking. Ce qu'il préfère dans cette aventure ? La possibilité offerte par le coworking de se réinventer en permanence, grâce aux voisins.