Histoires de coworkers

Rencontre avec Maxime Pecsteen du Brussels Beer Project

Maxime Pecsteen, du Brussels Beer Project Maxime Pecsteen, du Brussels Beer Project

La Minute Morning #23 : Maxime Pecsteen, Export Shaman chez Brussels Beer Project

Pour la Minute Morning #23, nous avons rencontré Maxime Pecsteen , coloc chez Morning Coworking République, et Export Shaman chez Brussels Beer Poject. La brasserie bruxelloise qui dépoussière la scène brassicole belge.

Brussels Beer Project, qu’est ce que c’est ?

M : « En bref, c’est un projet participatif et collaboratif autour de la bière du XXIème siècle. En fait Brussels Beer Project a été fondé en 2013 par les deux fondateurs Olivier et Sébastien. Ils avaient cette idée de dépoussiérer la scène brassicole belge. Nous avons de très très bonne bières à Bruxelles, mais nous voulions amener quelque chose de plus dynamique et urbain. Là où des brasseries traditionnelles ont une recette secrète qu’ils gardent et se lèguent de maître brasseur en maître brasseur, nous c’est totalement l’inverse. Nous réalisons trente recettes par an avec l’idée d’être créatif sur celles-ci. Nous avons brassé avec des fleurs, des fruits, des cigares du Nicaragua. Il n’y a pas de limite à l’univers de la bière et nous essayons de les pousser chaque année un peu plus loin. Et bien sûr le projet est née avec cette volonté de mettre en place un projet participatif où on implique la communauté autour de la brasserie. Aujourd’hui nous sommes implantés à Bruxelles, Paris et même Tokyo ! »

Comment impliquez-vous la communauté ?

M : « En fait nous les avons inclus dès le choix des bières. Nous avions brassé au départ quatre bières. Elles faisaient office de prototype : l’Alpha, la Beta, la Delta et la Gamma. Nous sommes ensuite allé dans des bars pour faire goûter ces bières et ce sont les gens qui ont voté pour la première bière du projet. Il s’agit de la Delta IPA. Aujourd’hui elle reste encore le produit phare du projet. Et nous répétons ce procédé chaque année. Les gens votent toujours pour leur bière préférée qui vient s’ajouter ensuite à la carte. Et en plus de les impliquer dans le choix des bières, nous les avons également impliqué dans le financement. Nous avons lancé au départ une campagne sous le nom de « Beer For Life ». Le concept était simple, en échange de 180 euros le crowdfunder recevait douze bières par an, à vie. Cette campagne avait très bien marché et chaque année nous relançons la campagne. Et au delà d’impliquer la communauté, nous faisons aussi beaucoup de collaborations avec d’autres micro-brasseries, notamment parisienne. »

Tu pourrais nous présenter une de vos bières ?

M : « Nous avons la Babylone par exemple, qui est un super projet. En fait nous récupérons les invendus de pain à Bruxelles. Nous le recuisons, l’ajoutons à notre base maltée et nous re-brassons ensuite avec ce pain. En parallèle aujourd’hui nous récupérons également les déchets de la bière, ce que l’on appelle « la drêche », nous le faisons sécher et on le transforme en farine. Donc pour résumé, avec du pain nous faisons de la bière et avec la bière nous fabriquons de la farine. Donc c’est un circuit fermé. Aujourd’hui nous travaillons pour cela avec deux boulangeries à Bruxelles, et bientôt une à Paris. »

Vous avez une actualité ?

M : « Nous avons récemment réalisé une collaboration, non pas avec une brasserie mais avec un artiste, qui s’appelle Le Motel. C’est un beatmaker bruxellois qui est notamment le beatmaker de Romeo Elvis. L’idée en travaillant avec lui c’est qu’il réalise un morceau et nous explique la philosophie derrière sa création. Et nous ensuite par rapport à ça, nous allons essayer de retranscrire cette ambiance ou cet atmosphère mais dans la bière. Donc si la musique est très électronique, très rythmée nous ferons une bière plutôt acide par exemple. C’est un bon défi et c’est très intéressant de mélanger les différents sens.

Et sinon nous ouvrons très bientôt une nouvelle brasserie devant le Canal Saint Martin ! Nous étions déjà au 1 rue de Bruxelles, et là ce sera notre nouvelle adresse à Paris. »

Pour gouter les super bières du Brussels Beer Project, rendez-vous au 1 rue de Bruxelles et bientôt au Canal Saint Martin, où ils ouvrent une nouvelle tap room !

Timothée Orlhac

Responsable Com Morning Coworking

Timothée s'occupe de mettre en avant les colocs de la communauté Morning, que ce soit en vidéo ou sur papier !